MENU
Voir tous les articles

10 conseils pour investir dans l’immobilier locatif

De plus en plus de particuliers souhaitent investir dans l’immobilier locatif mais cela ne s’improvise pas. Quelles sont les étapes à ne pas négliger ? On vous donne 10 conseils pour y voir plus clair et réussir votre investissement.

Bien définir son projet

Investir dans l’immobilier locatif demande une certaine préparation en amont. Avant de se lancer, il est donc important de définir son projet le plus précisément possible. En effet, il y a une question qu’il faut absolument se poser : pourquoi désirez-vous faire ce type d’investissement ? Il peut s’agir de sécuriser votre patrimoine, d’avoir un complément de revenus, de penser à votre retraite ou de vouloir léguer un bien à vos proches. Selon la réponse, l’approche sera différente. Dans tous les cas, il est plus facile de réussir son investissement en gardant toujours son objectif en tête. Cela évite de s’éparpiller et de faire des erreurs qui peuvent coûter de l’argent.

Établir un budget

Lorsque vous savez pourquoi vous souhaitez investir, il faut décider de la somme que vous allez mettre dans ce nouveau projet. Ne voyez pas trop grand et faites à la hauteur de vos moyens. Définissez également si vous pouvez dépasser un petit peu ou si votre budget est fixe.

Trouver un emplacement stratégique

Une fois le projet bien défini et le budget bien établi, il faut trouver l’emplacement du bien que vous allez mettre en location. Cet emplacement doit être le plus stratégique possible. Ne choisissez pas forcément un bien parce qu’il est situé tout près de chez vous par exemple. Plus le quartier – et la ville – que vous choisirez sont attractifs, plus les locataires seront au rendez-vous. Comment savoir si un quartier est attractif ? Il faut repérer s’il y a des commerces  et des écoles à proximité du logement, si les transports sont facilement accessibles et si celui-ci n’est pas trop bruyant. Évitez par exemple un logement situé juste au-dessus d’un bar, cela peut être décourageant pour les personnes qui recherchent un bien. Le mieux à faire est de visiter, de jour comme de nuit, le quartier qui vous semble convenir pour pouvoir défendre ses qualités auprès de vos futurs locataires.

Fixer le bon loyer

Les propriétaires ont le droit de fixer librement le loyer du bien qu’ils louent. Cependant, il y a quelques règles à respecter. Tout d’abord, si vous habitez dans une zone dite « tendue » – où la demande locative est plus forte que l’offre -, les loyers sont encadrés. Ainsi, il ne faut pas dépasser un certain plafond. C’est le cas pour des villes comme Paris, Lyon ou Marseille.

Ensuite, il faut fixer un loyer qui ne soit ni trop élevé ni pas assez. Si le loyer est trop cher, les locataires ne voudront pas louer le logement et vous risquez de perdre de l’argent. Même cas de figure si le loyer est trop bas. Certes, vous aurez des locataires mais vous ne rentrerez pas dans vos frais et ce n’est pas dans votre intérêt.

Investir dans un logement neuf

Acheter un logement neuf pour le louer comporte ses avantages. Il est notamment possible de bénéficier de dispositifs de défiscalisation comme la Loi Pinel. De plus, les logements neufs sont plus attractifs et plus modernes. Ils sont aussi construits davantage avec des matériaux recyclables ce qui renforce leur attractivité sur le marché.

Se renseigner sur le marché

N’hésitez pas à vous renseigner sur le marché de l’immobilier au moment où vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif. Les prix fluctuent régulièrement et c’est en analysant les tendances que vous pourrez prendre de meilleures décisions.

Trouver le candidat idéal

Lorsque vous mettrez votre bien sur le marché, il faudra trouver le locataire qui correspond à vos attentes. Le candidat idéal est celui qui restera longtemps dans votre logement et qui peut se permettre de louer le bien. Il est commun de demander aux locataires un garant ou de gagner trois fois le montant du loyer. Certains documents comme l’avis d’imposition ou l’extrait K-bis peuvent être demandés. Attention, il est interdit de demander certaines informations comme le dossier médical ou le RIB.

Se mettre dans la tête de son locataire

N’oubliez pas que vous achetez un bien pour le louer. Vous n’allez donc pas habiter dedans, en tout cas pas tout de suite. Essayez donc autant que possible de vous mettre dans la tête de votre futur locataire et d’imaginer ce qui plairait au plus grand nombre. Donnez-lui envie de rester le plus longtemps possible dans le logement.

Utiliser un logiciel de gestion locative

La gestion locative est un activité très chronophage, surtout si vous disposez d’un parc locatif important. Pour vous aider dans votre gestion quotidienne, vous pouvez faire appel à un logiciel de gestion locative. C’est un moyen sécurisé et efficace pour automatiser ses tâches, mieux communiquer avec ses résidents et ses partenaires, gérer le paiement des loyers et réagir rapidement en cas de retard ou encore éditer des documents et les signer électroniquement (état des lieux, bail, quittance…). Cela vous évite également d’accumuler de la paperasse et de perdre des documents essentiels.

Faire d’autres investissements

Un dernier conseil qui a son importance, ne mettez pas tout votre argent dans votre investissement locatif. Même si c’est une valeur refuge, le risque zéro n’existe pas. Il vaut mieux diversifier ses investissements pour  avoir une marge d’erreur et garder une source de revenus qui vous permet de vivre correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    En savoir plus

    Comment réduire ses impôts ?

    Voir tous les articles
    comment réduire ses impots

    Vous souhaitez faire baisser votre impôt sur le revenu, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de panique ! Il existe un certain nombre de dispositifs mis en place par l’État qu’on appelle les niches fiscales : un avantage fiscal qui peut être accordé à un contribuable sous conditions. Quelles sont les niches fiscales les plus avantageuses pour réduire ses impôts ? On fait le point pour vous.

    Partager sur