MENU
Voir tous les articles

Budget vie étudiante : combien coûtent les études de vos enfants ?

En France en 2017, une année universitaire coûtait en moyenne 10 330 € à un étudiant (source : Statista, 2020). Cette somme, souvent assumée en partie par les parents, pourrait être réduite en recourant à quelques astuces.

Aujourd’hui, un étudiant Français fait 3 ans d’études en moyenne et les frais d’inscription sont souvent la première des dépenses qui vient en tête. Avec 261 € pour une licence, 334 € pour un Master et 471 € pour un doctorat * dans l’université publique, ces derniers peuvent dépasser les 17 000 € par an pour une école de commerce (source : Diplomeo). A leurs côtés, le loyer, les transports, l’alimentation ou les assurances sont autant de dépenses qui viennent s’ajouter à la liste. Un bonne occasion de faire le point sur les leviers qui existent pour diminuer ces coûts.

Premier poste budgétaire : le loyer

Pour les étudiants qui doivent quitter le cocon familial pour entamer un parcours universitaire, le choix du logement devient souvent un casse-tête.

Aujourd’hui, le loyer et les charges d’un logement étudiant est évalué en moyenne à 471 € par mois. Ce chiffre cache néanmoins des disparités importantes selon la ville, les loyers de Brest, Le Havre ou Clermont-Ferrand étant nettement inférieurs à ceux de Paris, Lyon ou Nice. A titre d’exemple, un étudiant parisien devra débourser en moyenne 876 € tous les mois pour se loger dans le privé. En moyenne, le logement d’un étudiant représente 69 % se son budget moyen. *

Un des moyens plébiscités par les étudiants pour diminuer cette charge : la colocation. Et pour cause ! Le montant d’un loyer mensuel moyen en colocation à Paris descend à 681 € (source : LocService, 2019). Autre solution : la chambre en cité universitaire. Les prix y sont très intéressants et les loyers mensuels moyens sont de 364,81 € par mois *. En revanche, les places étant chères, la priorité est donnée aux étudiants les plus modestes. A leurs côtés, d’autres tendances se développent telles que les maisons d’étudiant ou les chambres chez l’habitant.

Enfin, l’assurance habitation obligatoire finit de peser sur ce poste budgétaire. Si la dépense moyenne est évaluée à 130 € par an pour les étudiants *, il est néanmoins possible d’en abaisser le coût, notamment en passant par des comparateurs d’assurances en ligne tels que lesfurets.

Alimentation, vêtements, transports : les autres dépenses à prendre en compte

Mêmes si ces dépenses contraintes sont conséquentes pour un étudiant, rassurez-vous, des moyens existent pour ne pas faire exploser leur montant. Privilégier les marques distributeurs pour les aliments ou les produits d’entretien et d’hygiène en est un exemple. Les étudiants l’ont bien compris puisque 15 % de leurs achats sont réalisés dans des magasins hard discount (source : Drees / Ministère des solidarités et de la santé, 2018). De plus, être à l’affut des réductions ou partir à l’assaut des codes promo sur internet peuvent être d’autres leviers à exploiter.

Pour l’habillement, l’achat de vêtements de seconde main est une tendance qui se développe. Elle est notamment abondamment utilisée par les consommateurs futés et est aujourd’hui facilitée par l’essor de nombreuses plateformes de revente entre particuliers tels que Leboncoin, ou de sites plus spécialisés tels que Vinted.

Enfin, les abonnements et tickets de transport accaparent tous les ans 265 € supplémentaires en moyenne * du budget d’un étudiant. Privilégier le vélo ou la marche pour se rendre à l’université lorsque c’est possible peut être un moyen sportif et écologique d’économiser sur ce poste.

 

*Source : UNEF, Enquête sur le coût de la vie étudiante, 2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Partager sur