MENU
Voir tous les articles

Comment réduire ses impôts ?

Vous souhaitez faire baisser votre impôt sur le revenu, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pas de panique ! Il existe un certain nombre de dispositifs mis en place par l’État qu’on appelle les niches fiscales : un avantage fiscal qui peut être accordé à un contribuable sous conditions. Quelles sont les niches fiscales les plus avantageuses pour réduire ses impôts ? On fait le point pour vous.

Investir dans l’immobilier

L’immobilier est un secteur incontournable pour les particuliers souhaitant faire baisser le montant de leurs impôts. En effet, il existe un certain nombre d’investissements variés qui peuvent vous permettre de profiter d’une réduction d’impôt tout en vous constituant un patrimoine !

Investir dans le neuf avec la loi Pinel

Le dispositif Pinel a été créé en 2014 par Sylvia Pinel, ancienne ministre du Logement. Il succède à la loi Duflot et a pour objectif de rendre la location plus accessible aux foyers dont les ressources sont modestes. Pour cela, il incite les contribuables à se lancer dans l’investissement locatif neuf.

Le principe de la loi Pinel est le suivant : vous achetez un appartement neuf sur plan ou construit, puis vous le mettez en location durant 6, 9 ou 12 ans. En contrepartie vous bénéficiez d’un avantage fiscal dont le taux dépend du nombre d’années de mise en location du bien :

  • 12 % pour une location de 6 ans
  • 18 % pour une location de 9 ans
  • 21 % pour une location de 12 ans

Notez par ailleurs qu’un nouveau dispositif de défiscalisation va voir le jour en 2023 : le Pinel +, qui sera une version améliorée du programme Pinel déjà existant.

La location meublée non professionnelle (LMNP)

Si vous préférez investir dans la location d’un bien meublé plutôt que dans celle d’un logement vide, vous pouvez louer une habitation sous le statut LMNP. C’est l’un des investissements immobiliers les plus appréciés par les Français. Il s’adresse aux propriétaires bailleurs n’exerçant aucune activité de loueur en meublé professionnel (LMP) et dont les revenus locatifs n’excèdent pas 23.000 € par an (ou bien dont les recettes locatives représentent moins de 50 % de leurs revenus globaux).

Comment la réduction d’impôt s’opère-t-elle ? Tout dépend du régime d’imposition pour lequel vous optez, puisque vous avez le choix entre deux régimes : le réel et le micro-BIC :

  • Le régime micro-BIC permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50 % sur les revenus locatifs perçus.
  • Le régime réel permet de déduire les charges réelles liées à la mise en location du bien de manière à réduire votre assiette imposable.

Lequel est le plus intéressant ? Tout dépend du montant de vos revenus, et surtout de vos charges : si celles-ci représentent plus de la moitié des revenus locatifs perçus, il est préférable de choisir le régime réel.

Placer son argent sans être imposé

Envie d’épargner sans perdre au change avec l’impôt sur le revenu ? Pour cela, vous pouvez placer votre capital sur des livrets d’épargne réglementés. Les plus connus sont les suivants :

  • Le livret A, avec 0,5 % de rendement.
  • Le livret Jeune, avec 1,5 % de rendement.
  • Le livret de développement durable et solidaire (LDDS), avec 0,5 % de rendement.
  • Le plan épargne logement (PEL), avec 1 % de rendement.

Ces livrets étant exonérés d’impôts, vous ne pouvez être imposé sur les plus-values réalisées.

Un autre produit phare auprès des épargnants, c’est l’assurance-vie. Il s’agit d’un contrat à mi-chemin entre l’épargne et l’assurance grâce auquel vous pouvez placer votre argent intelligemment. Lorsque vous détenez un contrat d’assurance-vie, il est possible d’avoir droit à une fiscalité très avantageuse si vous le détenez pendant plus de huit ans, avec un abattement de 4 600 € par an appliqués sur vos gains.

Notez aussi que selon l’année de souscription de votre assurance-vie, mais également selon votre revenu imposable et le montant des primes présentes sur votre contrat, les gains réalisés peuvent être exonérés d’impôt sur le revenu.

Épargner pour sa retraite

Une autre manière de réduire vos impôts est de préparer votre retraite en souscrivant un plan d’épargne retraite (PER). Ce produit d’épargne a été créé en 2019 dans le cadre de la loi Pacte et il sert à remplacer les anciens produits que sont les contrats Madelin, article 83 et PERP entre autres.

Grâce au PER, vous pouvez épargner tout au long de votre vie active puis débloquer les fonds mis de côté au moment de votre départ à la retraite, soit sous forme de rente de bien de capital. L’avantage fiscal réside dans le fait que les versements volontaires effectués sur votre PER peuvent être déductibles de votre revenu imposable, ce qui fait forcément baisser le montant de vos impôts.

La déduction d’impôt doit toutefois respecter un plafonnement : elle ne peut être supérieure à 10 % de vos revenus imposables professionnels de l’année N-1, ou bien à 4 114 € si ce montant est supérieur à 20 % desdits revenus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Partager sur