MENU
Voir tous les articles

Achat d’un 2 roues : quels frais à prévoir ?

141 123 motos et scooters ont été vendus en France en 2015 (+ 1,1% par rapport à 2014 ). Néanmoins, conduire un 2 roues implique une série de frais annexes qu’il convient d’anticiper.

Alors que le printemps fera son retour dans quelques semaines, les beaux jours devraient s’accompagner d’une arrivée en force des motards sur nos routes. Si vous aussi vous envisagez d’acquérir un deux-roues, sachez qu’entre l’achat du véhicule, le passage du permis, l’assurance moto obligatoire ou l’équipement, la facture peut être plus importante que prévue. Voici un récapitulatif de toutes les dépenses à anticiper et quelques conseils pour limiter la charge sur votre budget.

Premières dépenses : le passage du permis et l’achat du 2 roues

Type de permis : tout dépend de la puissance de votre bolide.

Tout d’abord, sachez que si le deux-roues que vous souhaitez acquérir est un scooter ou une cylindrée n’excédant pas 125 cm3, le permis B suffit ! Seule condition : en être titulaire depuis deux ans au minimum et avoir suivi une formation pratique de 7 heures*. Si en revanche vous ne l’avez jamais passé, vous pouvez opter pour le permis A1 (à partir de 16 ans).

Pour conduire une moto ne dépassant pas 35 kW (avec un rapport puissance-poids qui n’excède pas 0,20 kW par kg), vous devrez passer le permis A2, possible à partir de 18 ans. Enfin, la solution peut être d’opter pour le permis A qui vous permet de conduire n’importe quel 2 roues si vous avez plus de 24 ans.

En revanche, ne négligez pas le coût de l’opération, la plupart des moto-écoles proposant des forfaits de 20 heures dont le tarif varie entre 680 et 1200 euros**.

Achat du véhicule : regardez du côté des modèles d’occasion !

Le prix du véhicule dépend d’une série de paramètres, parmi lesquels : la cylindrée, le modèle et la marque de la moto, le choix du concessionnaire, mais aussi parfois le moment de l’année durant lequel vous achetez.

Un seul petit conseil si vous voulez éviter de payer le prix fort : intéressez-vous aux modèles d’occasion ! Ce n’est en effet pas un hasard si 72% des consommateurs futés, selon une étude Odoxa pour lesfurets, privilégient les achats d’occasion lorsque leur montant excède 50 euros. A titre de comparaison, ce réflexe ne concerne que 33% en moyenne de l’ensemble de la population.

2 roues : l’assurance est obligatoire

Quelle que soit la cylindrée, vous devrez au minimum souscrire une garantie responsabilité civile. Dans le cas contraire, vous pourrez être contraint de payer une amende lors d’un contrôle. Cette couverture vous indemnisera en cas de dommage causé à un tiers (blessures, dégâts matériels…) et peut être assortie de garanties facultatives intéressantes (dommages collision, vol-incendie…).

Si vous souhaitez réaliser des économies sur ce poste, un moyen simple consiste à passer par un comparateur d’assurance en ligne tel que celui proposé par lesfurets. En quelques clics, vous pourrez trouvez toutes les polices adaptées à vos besoin à des prix très avantageux. Les consommateurs futés ne s’y sont pas trompés, puisque 92% d’entre eux comparent en ligne avant d’acheter contre 54% du reste des Français, toujours selon l’étude Odoxa pour lesfurets.

Equipement, entretien… ces autres dépenses à prévoir

Pour protéger les motards, la loi française impose le port d’un certain nombre d’équipements. C’est le cas d’un casque homologué NF S 72.305 ou E22. En cas d’omission, la police pourra vous contraindre à une amende pouvant aller de 90€ à 750€ et le retrait de 3 points de permis en cas d’absence***. Le port de gants homologués et du gilet jaune (depuis le 1er janvier 2016), font également partie de la panoplie indispensable. A cela s’ajoutent plusieurs équipements facultatifs certes, tels qu’un blouson et un pantalon adaptés, mais qui vous protégeront en cas de chute.

Enfin, l’entretien de votre moto vient s’ajouter à la liste des dépenses. Un conseil pour économiser : quand c’est possible, faites le vous-même! Vous pouvez par exemple vous astreindre à une petite vérification régulière de certains points (rechargement de la batterie, vidanges, graissage de la chaîne…) pour limiter les révisions. Il en est de même pour le nettoyage où une éponge, un seau, des chiffons, du liquide vaisselle et un produit dégraissant vous permettront d’économiser sur les frais de lavomatique.

Si l’achat d’un deux-roues est synonyme de plaisir, bien anticiper toutes ces dépenses vous permettra d’être plus serein le moment venu. Aux frais déjà mentionnés, n’oubliez pas le carburant ! Sur ce plan, rassurez-vous : la baisse du prix du gazole s’estime à -13 dollars le baril depuis le mois de janvier. Enfin, un seul mot d’ordre à l’adresse de tous les conducteurs : soyez prudents !

*http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/6061-scooter-moto-125-et-permis-b-conditions-et-demarches

**https://www.motoservices.com/permis/motoecole.htm

***https://www.legipermis.com/infractions/non-port-casque-homologue.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Partager sur